L’énergie solaire thermodynamique est une forme d’énergie renouvelable capable de créer de la chaleur à partir des rayons du soleil, en vue de la convertir en électricité.

L’énergie solaire thermodynamique

Sur le principe, un système solaire thermodynamique est d’abord chargé de collecter les rayons de soleil en vue de les concentrer en un point précis, appelé récepteur. Cette concentration va créer de l’énergie thermique qu’il est ensuite possible d’utiliser pour produire de l’électricité.

Le dispositif solaire thermodynamique le plus simple est sans doute la loupe : elle concentre grâce à sa lentille les rayons du soleil en un point et est de fait capable d’enflammer un combustible grâce à l’énergie thermique générée.

Centrale solaire thermodynamique : comment ça marche ?

Une centrale solaire thermodynamique consiste à installer des dizaines de milliers de miroirs destinés à réfléchir la lumière du soleil vers des récepteurs. Ces derniers sont des générateurs à vapeur : la chaleur obtenue grâce à la réflexion des miroirs va chauffer de l’eau jusqu’à évaporation, et cette vapeur sous pression pourra ensuite faire tourner un alternateur chargé de produire de l’électricité.

Inaugurée en 2014, la centrale solaire thermodynamique d’Ivanpah, en Californie, États-Unis, est par exemple composée de 173 500 miroirs « héliostats » (c’est-à-dire capable de suivre le mouvement du soleil) et de trois récepteurs. Elle a produit en 2015 652 375 MW/h et sera à terme capable de générer plus de 940 000 MW/h. Au total, cette centrale solaire thermodynamique alimente en électricité plus de 140 000 foyers !

D’autres méthodes de collecte de la lumière solaire existent en plus des miroirs héliostats : les lentilles de Fresnel, les collecteurs paraboliques, cylindro-paraboliques… Parmi les multiples usages de cette forme d’énergie, le moteur Stirling est particulièrement connu : la chaleur est ici transformée en énergie mécanique et permet alors de créer un mouvement. Cette technologie à base de thermodynamique est utilisée pour des sous-marins ou navires militaires, mais aussi pour certains satellites, voire même pour récupérer directement l’énergie thermique sur des paraboles solaires !

Photo Wikimedia/Jllm06