Les différences entre le photovoltaïque et l’aérovoltaïque

Source d’électricité et de chauffage, le solaire aérovoltaïque se distingue de plus en plus sur le marché de l’énergie solaire en France et en Europe. Mais quelles sont les différences avec le photovoltaïque ?

L’aérovoltaïque : une production d’énergie 4 fois plus élevée

Une centrale solaire aérovoltaïque, c’est avant tout un dispositif capable de produire à la fois de l’électricité et de la chaleur. Le photovoltaïque se concentre quant à lui uniquement sur l’électricité ! Comment est-ce possible ?

Les panneaux solaires photovoltaïques sont faits en silicium. Ce matériau semi-conducteur qu’on appelle également sable est sous une certaine forme capable de créer un courant électrique à partir de la lumière du soleil. Imaginez-vous un cristal de silicium pur sous la forme d’un gros lingot : c’est du silicium monocristallin. En le coupant en tranche, on obtient des cellules photovoltaïques ! Il bénéficie du meilleur rendement pour la production d’électricité photovoltaïque : 16 à 20 % de l’énergie solaire est transformée.

Mais à force de transformer la lumière en électricité, il dégage une chaleur qui à partir d’un certain seuil diminuera peu à peu son rendement.

L’astuce de l’aérovoltaïque, en plus de produire de l’électricité, c’est de récupérer cette chaleur, qui représente 60 % de l’énergie solaire, à l’aide d’un flux d’air qui circule sous le panneau photovoltaïque. Cet air va vite devenir brûlant : même par temps nuageux en plein mois de décembre, il peut atteindre les 40 °C !

Au total, l’aérovoltaïque est donc capable d’exploiter 4 fois plus d’énergie que le photovoltaïque classique : là où ce dernier ne peut pas utiliser plus de 20 % de l’énergie solaire, le rendement total de l’aérovoltaïque, électricité et chaleur combinées, peut monter jusqu’à 80 % !

Plus d’autonomie avec le chauffage aérovoltaïque

Plus d’énergie, cela signifie plus de domaines d’application et plus d’autonomie ! Le solaire photovoltaïque ne produisant que de l’électricité, il se concentre essentiellement sur la réduction des dépenses électriques. Mais les factures de chauffage représentent en France environ 60 % des dépenses énergétiques ! Or le solaire aérovoltaïque est capable grâce à la chaleur qu’il récupère sous les panneaux d’assurer une production de chauffage.

En permettant de nouvelles économies sur ces factures-là, l’aérovoltaïque fournit une dose d’autonomie en plus, quand bien même vous chaufferiez à l’électricité : l’air chauffé par le soleil que vous insufflez dans votre maison, c’est autant de kWh que vous ne consommerez pas sur le réseau national.

Le photovoltaïque n’assainit pas l’air

Mieux que du chauffage et de l’électricité, l’aérovoltaïque se distingue également du solaire photovoltaïque par son souci du bien-être des habitants de la maison. L’air chaud qui est insufflé dans la maison pour la chauffer est également très sain !

Il est en effet filtré par un module capable de neutraliser jusqu’à 95 % des polluants. Une centrale aérovoltaïque est donc capable de prendre soin de vos poumons, alors que du photovoltaïque classique ne sera jamais plus qu’une source d’électricité.

Un investissement plus important pour l’aérovoltaïque

Plus de fonctionnalités, de bien-être et d’autonomie, cela signifie évidemment un coût plus élevé. L’investissement pour s’équiper en solaire aérovoltaïque est en toute logique plus important que pour du photovoltaïque. Ce dernier ne produit en effet que de l’électricité, là où l’aérovoltaïque apporte en plus du chauffage et de l’assainissement au sein de la maison.