Quel chauffage pour une rénovation de maison ?

Lorsqu’on habite une maison ancienne, envisager une rénovation énergétique peut s’avérer très vite payant. La plupart du temps orientée sur la réduction des dépenses en chauffage, principal poste de dépense chez les ménages français, une bonne rénovation allie à la fois une meilleure isolation thermique à des dispositifs chauffants plus écolos !

Une isolation contre les déperditions thermiques

Avant d’envisager l’installation de nouveaux dispositifs de chauffage, il est indispensable pour votre rénovation d’effectuer un audit afin de connaître les performances énergétiques (consommation en kWh/m²/an en énergie primaire, via un DPE) et environnementales (GES, émission de gaz à effet de serre) de votre maison. Car au-delà d’un dispositif de chauffage efficace, la meilleure source d’économies d’énergie pour votre chez vous, c’est une bonne isolation ! Des murs mieux isolés, des fenêtres et des portes aux normes de la RT 2012 réduiront les déperditions thermiques de votre logement : en clair, vos radiateurs ne chaufferont plus le jardin en plus de vos pièces de vie !

L’installation d’un thermostat permet également de réaliser des économies non négligeables sur votre facture de chauffage : il sera en effet capable de réguler votre consommation d’énergie et de piloter vos appareils de chauffage en fonction d’une température de consigne que vous aurez vous-mêmes programmée. Mieux vaut en effet lancer le chauffage 30 minutes avant votre retour du travail, que de le laisser allumer toute la journée.

Les solutions de chauffage

Parmi les solutions de chauffage les plus adaptées à la rénovation d’une maison ancienne, les plus connues ne sont pas forcément les plus écologiques. À l’inverse, certaines sont particulièrement adaptées aux normes actuelles, à des tarifs compétitifs.

La chaudière fioul

Si une chaudière fioul peut être performante en matière de chauffage et bien pratique lorsque votre logement n’est pas raccordé au réseau de gaz naturel, il reste une solution polluante et onéreuse.

Le chauffage au gaz

Très répandu en France, le chauffage au gaz jouit d’un très bon rendement énergétique. Pour autant, comme le fioul, il dépend de tarifs volatiles et reste polluant puisqu’il s’agit d’une combustion d’hydrocarbure.

Les radiateurs électriques

Les radiateurs électriques sont des dispositifs équipés d’une résistance qui sous l’effet d’un courant électrique génère de la chaleur. Le convecteur est le radiateur le plus connu : l’air ambiant va pénétrer dans le système puis se réchauffer au contact de la résistance. Les radiateurs rayonnants chauffent quant à eux une surface de matériau ou un liquide caloporteur (c’est à dire qui transporte la chaleur) qui diffusera de manière plus homogène la chaleur dans la pièce.

La pompe à chaleur

Utile pour chauffer son eau chaude sanitaire ou simplement impulser de l’air chaud dans la maison, la pompe à chaleur (ou PAC) présente plusieurs configurations en fonction de la nature du fluide en entrée et en sortie : air-air, air-eau et géothermique. Cette dernière est reliée à un système de captage de chaleur du sol, mais n’est pas la plus recommandée pour une rénovation compte tenu de la taille du chantier.

Le chauffage bois

Le chauffage au bois peut être considéré comme une source d’énergie renouvelable. Une cheminée à foyer ouvert ou fermé peut constituer une très bonne source de chaleur grâce à un bois sous forme de bûches issues de forêt exploitées durablement. Le poêle à bois utilise quant à lui des pellets comme combustible, c’est-à-dire des granulés fabriqués à partir de sciure recompactée, et rejette peu de cendres.

L’énergie solaire

Photovoltaïques, aérothermiques ou aérovoltaïques, les panneaux solaires convertissent les rayons du soleil en énergie thermique ou électrique, depuis une surface inutilisée de la maison : la toiture. Lorsque la centrale solaire est amortie, il ne reste plus qu’à bénéficier gratuitement de la manne énergétique pendant plusieurs décennies !

Le chauffe-eau

Relié à une pompe à chaleur, le chauffe-eau thermodynamique peut chauffer l’eau chaude sanitaire à partir de l’air ambiant, ou de l’air d’une VMC, ou encore de l’air chaud de panneaux solaires aérovoltaïques. Mais un chauffe-eau peut également fonctionner au gaz ou au fioul, à des tarifs plus accessibles !

Une maison rénovée gagne en valeur !

Lorsque vous rénovez votre maison, vous en augmentez aussi sa valeur. L’amélioration de votre diagramme de performance énergétique (DPE) influe de manière non négligeable sur votre bien immobilier et peut vous offrir de belles plus-values (jusqu’à + 12 % selon votre région et la rénovation entreprise). Il convient donc de bien mesurer avec votre artisan de la meilleure solution de chauffage.

L’énergie solaire vous intéresse pour diminuer votre empreinte carbone et vos factures ? Faites un test sur votre maison avec le simulateur de Ma Petite Énergie !